Category

Auteure

Category

« Brumes à Mer » est le titre du roman, qui se présentera sous forme d’une saga d’au moins trois tomes, que je suis en train d’écrire. Je voulais partager avec toi le premier chapitre du premier tome nommé : L’Envol du Faucon. N’hésite donc pas à me dire ce que tu en penses. Bonne lecture !

Résumé de Brumes à Mer : L’Envol du Faucon

Ne vous êtes-vous jamais demandés pourquoi le temps changeait si brusquement ? Pourquoi certaines personnes disparaissaient sans laisser de traces ? Pourquoi de nombreux phénomènes restaient encore inexpliqués ?
Il existe un monde caché à vos yeux chers humains. Un monde dans lequel une guerre fait rage depuis plus de mille ans. Vous ne me croirez sûrement pas, mais toutes les histoires que l’on vous a racontées depuis que vous êtes petit, sur la magie, les créatures, et les légendes, sont vraies. Nous nous efforçons juste de ne rien laisser paraître.
Je m’appelle Isilda, et je suis l’une de ces créatures.

Newytown. Une grande ville située dans l’hémisphère Nord de la planète. Elle compte plusieurs centaines de milliers d’habitants, dont des créatures du jour et de la nuit, ainsi que des élémentaires : des êtres humains maîtrisant l’un des quatre éléments. Je suis l’un d’entre-eux. Créateurs de cette ville, nous sommes condamnés à y rester jusqu’à la fin de nos jours, et à subir cette guerre ancestrale. Nous vouons nos vies à ce conflit, dans le but de défendre notre clan. Mais l’ennemi est-il réellement celui que nous combattons avec ardeur ? Je croyais mon destin tout tracé. Je croyais que ma vie n’avait pas d’importance en dehors de mon clan. Et si j’étendais mes ailes et m’envolais ?

Chapitre 1

Il était tôt ce matin-là. Le soleil se levait à peine sur la grande ville de Newytown. Les lumières de la plupart des immenses villas qui composaient l’impasse étaient encore éteintes. Il n’y avait pas le moindre semblant de vie. Pas un chat. Pas une voiture. L’impasse ressemblait à une ville fantôme. Normal, nous étions dimanche.

Pourtant, j’étais déjà debout. Je traînais les pieds. Cela ne me plaisait guère, car j’aurais aimé moi aussi profiter, comme le reste de ma famille, d’une grâce matinée, mais je devais me lever. J’avais quelque chose à faire et ça ne pouvait pas attendre.

Après m’être préparée, avoir avalé un verre de jus d’orange en toute hâte, et avoir mangé une compote à la vitesse de l’éclair, je pris mes clefs de voiture qui se trouvaient sur le meuble de l’entrée de la grande maison de mes parents. Je n’étais toujours pas motivée à sortir, et lorsque je passai la porte, j’oubliai de prendre mon écharpe, qui resta sur le porte-manteau dans l’entrée sombre de la maison encore silencieuse.

Ma voiture, une petite citadine de la marque du lion, m’attendait tranquillement devant la maison. Elle était grise, avait une dizaine d’années et ne payait pas vraiment de mine, mais elle me permettait d’être libre et de me déplacer sans dépendre de qui que ce soit. Une fois à l’intérieur, je mis le contact. Elle fit un bruit mécanique sourd pendant plusieurs secondes avant de démarrer. J’eus quelques frayeurs le temps d’un instant en songeant que je ne pourrais pas me rendre sur les falaises. Ma gorge s’était nouée et la panique m’avait envahie. Je fus soulagée lorsque je quittais enfin ma place de parking, située sous un magnifique lilas, juste devant la maison de mes parents.

J’étais maintenant en route pour les falaises de la ville. Je passais par le périphérique et pourtant je ne croisais que très peu de voitures. C’était étrange, car d’habitude, le périphérique de Newytown était bouché à cette heure-ci. En moins de vingt minutes, j’arrivais sur les falaises situées à quelques kilomètres de la ville. Là aussi, il n’y avait personne. Rien d’étonnant puisque c’était un endroit très peu fréquenté. Une fois garée sur le côté, au bord du précipice, je sortis de la voiture et retirai mes ballerines. Je m’avançais jusqu’au bord de la falaise et fermai les yeux. Je pouvais entendre le bruit des vagues qui se heurtaient avec force contre l’immense paroi rocheuse. L’air iodé du bord de mer était encore très frais pour la saison, mais les premiers rayons de soleil de la journée me réchauffaient quelque peu. L’odeur de l’océan me chatouillait les narines, tout comme le vent faisait virevolter les quelques mèches blondes présentent de chaque côté de mon visage. Le reste de mes cheveux était noué en couettes sur ma tête.

J’aimais cet endroit. Il m’apaisait.

Je continuais d’avancer les pieds au bord de la falaise, et bientôt, je ne pus plus le faire. Je regardais en bas. La brume recouvrait une partie du vide. On entendait le lourd fracas des rouleaux. De plus, par endroits, on pouvait distinguer l’écume et les vagues qui s’écrasaient sur les rochers aiguisés. Face à l’horizon embrumé, prenant une longue inspiration, j’étendis mes bras sans peur, fermai de nouveau les yeux et sautai dans le vide. Ma chute me procura une sensation inégalable de liberté.

J’adorais sauter de la falaise, c’était un des bons côtés d’être moi.

Au lieu de m’écraser sur les rochers, comme j’aurais dû le faire, mon corps se transforma. Je sentais que mes bras prenaient de plus en plus d’importance par rapport au reste de mon corps. Que mon nez s’allongeait, tout comme ma lèvre inférieure, pour finalement former un bec. Que des plumes poussaient sur la totalité de ma peau. Et que je rapetissais à mesure que le processus de transformation avançait. Je sentais mes jambes s’affiner et mes pieds se diviser pour devenir des serres puissantes. Enfin, ces dernières, se rétractèrent au niveau de mon corps devenu rapace. Avant d’arriver sur les rochers, je relevai la tête et m’envolai. J’étais devenue un faucon.

J’avais toujours aimé cette sensation unique de liberté, de voler où bon me semble, dans le plus grand des anonymats. C’est vrai, je ne risquais pas tout le temps ma vie de cette manière, seulement lorsque j’avais besoin de me sentir libre. Et puis, sauter du haut des falaises très tôt le matin, me permettait de ne pas risquer d’être vue par les humains.

Tu l’as sans doute déjà deviné, je ne suis pas une simple humaine. Je suis ce que l’on appelle une sorcière. Enfin, c’est le nom que l’on nous donne dans les livres, mais c’est plus compliqué que ça en réalité. En effet, comme mes ancêtres, j’ai des racines humaines. Pour t’expliquer un peu plus, je maîtrise la magie, mais pas la magie comme tu la connais ; je ne fais pas disparaître ou réapparaître les objets et ne fais pas sortir un lapin de mon chapeau. Cette magie serait beaucoup trop simple pour nous. Bien que certains d’entre-nous décident de faire carrière en tant que magicien de ce type dans les cabarets de notre grande ville.

Non. La magie que je maîtrise est la magie élémentaire. Je vois déjà ta tête en lisant ces mots. Plus concrètement, cette magie provient de la Nature. Pour ma part, je maîtrisais la magie élémentaire liée à l’air. Mes pouvoirs étaient issus de cet élément et mon animal de transformation n’était pas en reste. Si j’étais humaine la plupart du temps, enfin plus ou moins humaine je devrais dire, je me transformais également en faucon pèlerin.

J’aimais me transformer en ce rapace, car il me correspondait bien. Le faucon est vif quand il le veut, d’un grand calme le reste du temps, et c’est un excellent chasseur. On retrouvait beaucoup de ces caractéristiques en moi. Il n’est pourtant pas très difficile de décrire ce que je ressentais exactement lorsque je me transformais au-dessus des vagues. J’étais seule, libre, et en communion avec moi-même. Voler était le rêve d’Icare, mes compères et moi, nous le réalisions.

Le soleil se levait peu à peu. Les premiers rayons de soleil ne produisaient plus aucune chaleur sur mes plumes, contrairement au moment où j’étais encore humaine. Je sentais le vent me porter au-dessus des vagues, qui continuaient à s’écraser avec fracas un peu plus loin sur les rochers. Cela faisait maintenant plusieurs dizaines de minutes que je volais au-dessus de la mer. Je commençais à sentir les premières douleurs dans mes ailes. Elles étaient liées à la fatigue. Il était temps que je me rapproche de la côte. Ma mission de surveillance devait commencer avant que l’on me repère dans le secteur ou que je ne puisse plus voler. Ce n’était pas très courant de croiser le chemin d’un faucon pèlerin au-dessus de la mer.

Le faucon que j’étais, baissa la tête pour observer l’océan défiler sous ses serres, puis se dirigea vers la forêt de pins qui se situait derrière une grande plage de galets, non loin des immenses falaises. Avant d’arriver à hauteur de la forêt, j’aperçus des silhouettes sur la plage. En me rapprochant un peu plus, je me rendis compte que certaines personnes sortaient de l’océan. Je les reconnus rapidement. C’était la famille Fossé. Une famille que je connaissais bien, puisque comme la mienne, elle avait fait l’histoire de cette ville. Cette famille était ennemie de la mienne, et ses membres maîtrisaient aussi la magie élémentaire. Cependant, eux, maîtrisaient l’Eau. Ils se transformaient en sirènes, et hommes poissons, lorsqu’ils nageaient en eaux profondes. C’est pourquoi, ils passaient beaucoup de temps dans l’océan.

J’étais maintenant arrivée dans la forêt de pins, quasiment à bout de souffle. Mes ailes me faisaient très mal. J’étais restée trop longtemps au-dessus de l’océan et j’en payais le prix. Je me posai sur une branche assez haute sur l’un des pins. Cette branche était suffisamment grosse pour supporter le poids du faucon que j’étais. Je pouvais enfin me reposer. Il n’y avait aucun vent, aucun animal, ni même aucun bruit. Pourtant, mon repos fut de courte durée. Alors que j’étais toujours sur ma branche, mon regard se tourna vers le sol. Happé par un rayon de soleil, quelque chose de brillant attira mon attention. Je descendis de mon perchoir, sans méfiance, et atterris par terre. Vu de plus prêt, l’objet ressemblait à un bijou, une boucle d’oreille peut-être… Mais je n’eus pas le temps de le vérifier.

Un animal bondit sur moi et me cloua au sol. Sur le coup de la surprise, la terreur m’envahie. Elle devait être clairement lisible dans mes yeux. Les ailes écartées, je ne pouvais plus du tout bouger. Voyant que j’étais prisonnière et potentiellement en danger sous ma forme de rapace, je préférais reprendre ma forme humaine. D’abord, mes ailes s’allongèrent, redevinrent plus fines pour reprendre la forme originelle de bras, puis mon bec diminua pour redevenir des lèvres roses. Mes serres grandirent en même temps que mes bras, entrainant le reste de mon corps. Enfin, les plumes de la tête du faucon reprirent la forme d’une chevelure dorée. Bientôt, j’étais redevenue humaine. 

Je voyais maintenant clairement la bête qui me retenait prisonnière. Cet animal très peu connu errait dans les alentours de Newytown. Malgré cela, la ville ne correspondait pas à son habitat naturel. C’était un jaguar noir. Un animal quasi légendaire. Ses immenses pattes bloquaient mes bras avec force, me maintenant au sol. Je ne pouvais pas bouger, et pourtant, je n’avais pas peur. Bien au contraire, la situation m’amusait. Je souris au jaguar, plongeai ensuite mon regard dans celui de l’animal, et lui dis : 

— Bien joué ! Je me rends, tu as gagné. 

Le jaguar noir, qui était imposant, et avait une allure très noble, se transforma à son tour. En quelques secondes, ce n’était plus d’énormes pattes velues très foncées, presque noires, avec des griffes acérées qui me retenaient sur le sol, mais bel et bien les bras parsemés de poils et les mains blanches d’un homme que je connaissais particulièrement bien. 

— Ne t’habitue pas trop à gagner contre moi. La prochaine fois, je te battrai !

— En attendant, tu n’es certainement pas en mesure de le faire, belle blonde. 

Simon arborait un regard amusé. Il savait pertinemment que je n’avais aucune chance face à lui, et moi aussi d’ailleurs. C’était de la pure provocation, liée à un élan d’orgueil. Je dois t’avouer que je ne suis pas une bonne perdante, et j’ai tendance à être une très mauvaise joueuse. 

Le métamorphe était un ami, plus vieux que moi de deux ans, avec qui j’avais grandi et passé mon enfance. A vingt-cinq ans, il était grand par la taille, plutôt mince bien que musclé, possédait de longs cheveux châtains, plutôt raides, qui tiraient vers le noir, et qui lui descendaient jusqu’aux épaules. Il avait été élevé par ses parents dans l’optique de devenir un jour le chef de son clan, les Fuméens. Comme tous les fils de chef de clan, c’était un guerrier, une vraie machine à tuer, programmée depuis sa plus tendre enfance. Nous étions très proches depuis tous petits. 

Cela faisait maintenant un petit moment que j’étais ainsi bloquée, et je commençais vraiment à en avoir assez. Je n’avais qu’une envie, me remette sur mes jambes. Soupirant, je dis à Simon. 

— Aide-moi à me relever, s’il te plaît. 

Je formulai ces quelques mots sur un ton assez dur et Simon s’exécuta. Après tout il avait gagné. Il n’avait aucune raison de continuer à m’humilier un peu plus longtemps. Il me tendit sa main, et je la saisis pour m’aider à me relever, tout en gardant une certaine amertume de ce moment. Je le remerciais avec dédain. Une fois debout, je vis un buisson touffu bouger devant nous, et la tête d’une panthère noire en sortit. Je m’approchai d’elle. 

— Salut Roxanne. Tu arrives trop tard. Ton frère a encore réussi à m’avoir. Cette fois-ci, il a changé d’appât, il a choisi une boucle d’oreille, enfin je crois. Il devient de plus en plus original. 

Je me retournai vers Simon, le regard plein de reproches. Il s’approcha de moi avec un grand sourire sur les lèvres, et me frappa, assez fort pour manquer de me faire tomber. Je ronchonnais en frottant mon épaule quelque peu endolorie. La panthère noire sortit alors complètement du buisson, se mit sur ses pattes arrières et se transforma devant nos yeux. En l’espace de quelques secondes, le pelage de la panthère disparut, puis ses pattes arrières s’allongèrent, ainsi que ses pattes avants, et enfin sa tête de félin laissa place à un visage de femme. Roxanne avait repris sa forme humaine. Elle avait les cheveux longs, châtains clairs, et un regard aussi sombre que ses yeux, qui reflétaient à merveille son fort caractère. 

— Salut Isilda. Tu connais mon frère, j’ai bien peur que ce ne soit pas la dernière fois qu’il te fasse le coup. Mais tu as raison, il devient très ingénieux. 

Elle se mit à rire et jeta un regard amusé à son grand frère. Simon prenait ça à la légère, comme beaucoup de choses d’ailleurs, n’étant pas quelqu’un qui se prenait beaucoup la tête en règle générale. Ce n’était pas la première fois que l’une ou l’autre on le charriait. Il avait l’habitude et d’ailleurs sa réponse ne tarda pas. 

— Vous êtes tellement faciles à piéger, les filles. Ça en devient sans intérêt. 

Roxanne et Simon étaient tous les deux frère et soeur. Roxanne et moi, nous avions le même âge et étions ce que l’on pourrait appeler les « meilleures amies du monde ». Nous avions grandi ensemble tous les trois en étant très proches, bien que différents. Si je pouvais manipuler l’Air, eux maîtrisaient le Feu. Nos deux familles étaient amies et alliées depuis les débuts de la guerre qui sévissait entre les clans, c’est-à-dire depuis plus de mille ans. 

Roxanne s’avança pour nous rejoindre. Elle était très élégante dans sa manière de se déplacer, tout comme Simon. Je n’avais jamais vraiment su d’où venait cette noblesse dans leurs gestes. Une fois à notre hauteur, elle me demanda :

— Alors, comment ça s’est passé là-haut ? Tu as vu des choses bizarres ou inhabituelles ?

— Pas grand-chose en fait, si ce n’est la famille Fossé qui sortait au grand complet de l’océan. 

— Etrange ça. Ce n’est pas leur genre de faire un tour dans l’eau aussi tôt le dimanche matin. 

Je haussais les épaules. Je ne savais pas non plus si c’était quelque chose d’important ou pas. La famille au grand complet, sans parler qu’ils sortaient de l’eau, c’était déjà quelque chose de peu habituel. En effet, les enfants de la famille étaient presque tous adultes et majeurs, ça devenait rare qu’ils se retrouvent tous dans l’océan. Simon interrompit ma réflexion. 

— Mesdemoiselles, je ne voudrais pas vous affoler, mais le soleil est levé. On devrait quitter les lieux avant que quelqu’un nous voit ici. 

Je hochai la tête en signe d’approbation. Nous n’étions pas en territoire allié. Les clans ennemis ne tarderaient pas à se réveiller, et la forêt serait bientôt investie par leurs alliés. Nous devions, en effet, quitter les lieux. 

— Tu as raison. Et puis, je pense que mon père, comme le vôtre, attend avec impatience les résultats de notre surveillance. 

Roxanne hocha également la tête en signe d’approbation. Nous partîmes tous les trois avant de prendre chacun une direction différente pour ne pas attirer l’attention. Pour ma part, je rejoignis l’endroit où j’avais laissé ma voiture. Sur le trajet de retour, alors que la brume était en train de complètement disparaître, j’eus l’impression que l’on m’observait. Je me retournai plusieurs fois pour vérifier si quelqu’un se trouvait derrière moi, mais il n’y avait personne. La forêt était  silencieuse, et lorsque j’arrivais sur la route qui menait au sommet de la falaise, je ne croisais personne non plus. Pourtant, j’avais toujours cette impression bizarre qui me suivait. Ce n’est qu’après quelques minutes de marche que j’arrivais sur le bord de la falaise. Toujours seule, je remis mes ballerines, et démarrai ma voiture. Mon retour à la maison était imminent.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère que tu as aimé cet extrait. Si c’est le cas, que tu veux en découvrir un peu plus sur l’histoire, et continuer ta lecture, voici le lien de mon roman sur Wattpad : Brumes à Mer, tome 1 : L’Envol du Faucon. Merci à toi pour ta lecture, et bonne journée ! A très bientôt pour un prochain article. 

Créer un forum RPG est une véritable aventure qu’il est bon de travailler avec minutie. Avoir l’idée d’un jeu sur forum est génial, mais sa mise en place nécessite une certaine méthodologie qui se complexifie au fil des années. En effet, plus les années passent, plus les joueurs sont exigeants sur la qualité des forums RPG. Depuis plus de dix ans, je créée et administre de nombreux forums RPG et non RPG. Les conseils que je vais te donner sont le reflet de ma propre expérience. Ils sont donc subjectifs, et peuvent tout à fait être discutables.

De l’idée au développement de l’histoire de ton forum RPG

Si tu es arrivé(e) jusqu’ici, c’est que tu as très certainement une idée de forum RPG, et que tu souhaites avoir des conseils sur sa création. Bien sûr l’idée est la première chose que tu dois avoir. Il est hors de question de créer un forum de jeu de rôle sans avoir d’idée précise en tête.

Trouver son idée de base

Si de ce côté-là c’est un peu flou, réfléchis à l’univers dans lequel tu voudrais jouer. Tu peux te poser les questions suivantes :

  • Quel type de personnage ai-je envie de jouer ? (Vampire, humain lambda, super héro, personnage historique ou futuriste…)
  • Dans quel type d’univers ? (Fantastique, médiéval, ville, campagne…)
  • Dans quel pays ? (Imaginaire (créé de toute pièce), pays existant)
  • D’après un univers existant ? (Dérivé d’un film, d’une série, d’un livre, d’un jeu vidéo…)

Tu peux également utiliser la bonne vieille méthode du QQOQCP (Qui, Quand, Où, Quoi, Comment, Pourquoi) pour développer ton idée de base. En effet, une fois que tu as ton idée (encore assez vague), il va falloir la contextualiser pour la rendre compréhensible par tes futurs joueurs.

Développer son idée de base en histoire structurée

Ca y est tu as une idée précise du jeu que tu veux créer. Félicitations ! Tu as déjà une partie non négligeable de ton jeu. Maintenant, on va pouvoir travailler la structure explicative de ton histoire. En effet, il est primordial que tu donnes les détails importants de l’univers que tu vas créer, pour que tes futurs joueurs soient à l’aise.

Mon petit conseil: préfère travailler sur un logiciel de traitement de texte (Word, Pages, Google Docs…), plutôt que poster directement sur ton forum (si tu l’as déjà créé). Cela t’évitera de perdre ton travail en cas de coupure ou de bug de la part de ton hébergeur. 

Ecrire le contexte du forum

Le contexte est LA première chose qu’un visiteur va aller lire sur ton forum RPG. Il doit donc :

  • être assez court ;
  • résumer les principales idées de l’histoire et de l’univers du jeu ;
  • être percutant, donner envie de s’inscrire et de jouer aux visiteurs.

Il est possible d’écrire ton contexte de la manière que tu préfères. Ce peut être : un extrait de journal intime, une focalisation interne d’un personnage clé de ton univers, un article de journal, un texte explicatif… bref de ce côté-là, tu es tout-à-fait libre. Laisse travailler et divaguer ton imagination ! mais surtout ne néglige pas cette partie.

Rédiger son (ses) annexe(s)

Suivant ton type d’univers (city, fantastique, historique…), tu auras besoin de rédiger plus ou moins d’annexes. Ces annexes vont permettre à ton visiteur, et futur joueur j’espère, de comprendre mais aussi d’assimiler plus facilement ton univers. N’oublie pas que les joueurs ne sont pas dans ta tête. Quelque chose qui peut te paraître simple sera difficile à deviner pour tes membres.

Que mettre dans les annexes?

Il y a autant de types d’annexes qu’il existe d’univers. Cependant, je te propose ici une petite liste d’annexes conseillées par catégorie de forum RPG . Cette liste est non-exhaustive. Tu peux bien sûr choisir de ne pas en mettre certaines, mais je te les conseille tout de même, où un jour ou l’autre tu auras des questions ou des faux-pas de la part de tes membres.

  • City : un plan et/ou des explications de la ville, des quartiers, et de ce que l’on y trouve ;
  • Ecole, Université : fonctionnement des études (cursus, cours), et règles spécifiques à l’école ;
  • Fantastique contemporain/médiéval : description de l’univers de jeu, des différentes « races », des pouvoirs/aptitudes, système de combat, et système de jeu spécifique.
  • Historique : rappel du contexte historique, et explications de la vie de tous les jours.
  • Futuriste : description de l’univers de jeu (ville, technologies, faune, flore …), et explications sur la vie de tous les jours.
  • Post-apocalyptique : rappel du contexte et de la fin du monde, description de l’univers de jeu (ville, planète, technologies, faune, flore …), et explications sur la vie de tous les jours.

Bien sûr tout ceci n’est qu’une base, et elle est à adapter suivant ton univers de jeu. Pense à créer une description détaillée des différents groupes du forum, et comment on doit faire pour y entrer.

N’oublie pas que les joueurs ne sont pas dans ta tête. Quelque chose qui peut te paraître simple sera difficile à deviner pour tes membres.

Préparer une première intrigue

Les intrigues de ton histoire vont permettre d’animer ton forum RPG. En effet, celles-ci peuvent être liées à une évènement ou une série d’évènements qui feront avancer le jeu. Pour en créer une, il faut penser à un évènement particulier (ou une série d’évènements) qui te permettra de mettre en scène tout ou partie des joueurs. Cela permettra également aux joueurs n’ayant pas l’habitude de RP ensemble d’avoir l’occasion de le faire.

Créer physiquement ton forum RPG

Bien ! Tu as maintenant de quoi créer ton forum. Ton histoire est bien détaillée, tes annexes sont rédigées, même ta première intrigue est prête à être lancée. Allez, maintenant on va se retrousser les manches, et créer notre forum RPG physiquement. Tu es prêt? Ton café (thé, chocolat chaud) est à côté de ton PC? Alors allons-y.

Choisir ton hébergeur et créer ton forum

Je suis une inconditionnelle de Forumactif depuis de nombreuses années (quasiment depuis mes débuts). Même si ce n’est pas le seul hébergeur gratuit qui existe et que j’ai testé, c’est le plus personnalisable, et sûrement aussi le plus intuitif. Il propose un mode de jeu « RPG » avec une possibilité d’utiliser un système de points, ainsi que des dés virtuels très pratiques. C’est donc cet hébergeur que je te conseille le plus, et celui que je vais utiliser pour la suite de cet article. Ne t’inquiète pas, si tu utilises un autre hébergeur ce sera sensiblement la même chose. Un forum reste un forum.

Créer ton forum à partir de Forumactif

Tu es maintenant sur la page de création de Forumactif. Clique sur « créer un forum », puis choisi la version que tu souhaites (tu peux toujours en changer après si celle-ci ne te plaît pas). Tu as plusieurs possibilités:

  • PHPBB3 ;
  • MODERNBB ;
  • INVISION ;
  • PUNBB.

Je ne peux pas vraiment te conseiller sur quelle version prendre, car celle que j’utilise n’est plus là, car obsolète. Dans tous les cas, que ce soit l’une ou l’autre, tu pourras personnaliser ton forum facilement. En attendant, tu dois choisir un design dans les propositions en dessous. Tu pourras bien sûr en changer plus tard, mais aussi le modifier.

Choisir l’adresse de ton forum

Passons à la création de ton forum. Pour cela, il faut que tu choisisses une adresse. Sur Forumactif, l’adresse que tu auras choisie sera suivie de « .forumactif.com ». Il faut donc que celle-ci soit courte et facile à retenir. Attention, l’adresse que tu auras choisi devra obligatoirement contenir au moins quatre caractères lettres, tirets, et/ou chiffres.

Ajouter le titre et la description de ton forum RPG

Le titre et la description de ton forum seront affichés en haut de celui-ci, mais aussi dans les extraits des moteurs de recherche. Tu dois donc bien les choisir, et ils doivent refléter l’ambiance de ton forum RPG.

Valider la création de ton forum

Une fois tout cela fait, il te reste à ajouter ton adresse mail, à la saisir une seconde fois, puis à cliquer sur le bouton « valider ». Voilà, ton forum est en ligne ! Félicitations !

Ajouter des catégories et des sujets

Ton forum est maintenant créé. Cependant, comme tu le vois, il est vide. Il y a encore pas mal de travail avant de pouvoir jouer ! Je ne vais pas rentrer dans les détails de la personnalisation graphique aujourd’hui, je ferai un article sur le sujet prochainement.

Créer la structure de ton forum RPG

Pour commencer, on va aller faire un tour dans le panneau d’administration. Pour ça, il faut que tu cliques sur le lien « panneau d’administration » tout en bas de ton forum. Une fois à l’intérieur, tu vas trouver différents onglets. Ceux qui vont nous intéresser pour la fin de cet article sont les suivants : Général et Utilisateurs & Groupes.

Mon petit conseil : pour pouvoir avoir accès à toutes les fonctionnalités de personnalisation de ton forum, clique sur « avancé » en dessous des onglets, sur la gauche de ton panneau d’administration.

Maintenant que ton forum est créé, il va falloir y ajouter des catégories, et des sous-forums. Les catégories sont les noms donnés aux groupes de sous-forums. Un sous-forum est un endroit où l’on peut poster des sujets.

A savoir : on peut faire différents niveaux de sous-forums. Ils peuvent donc être imbriqués les uns dans les autres. Je t’explique un peu plus bas.

Ajouter des catégories à ton forum

Pour créer une nouvelle catégorie sur ton forum, clique sur l’onglet « Général ». Puis dans « forum », clique sur « Catégories et forums ». Tu arrives donc sur la structure de ton forum. Pour le moment, tu n’as pas grand-chose, mais on va y remédier.

Pour comprendre un peu mieux cette structure : l’icône bleue indique que c’est une catégorie, l’icône verte indique que c’est un sous-forum.

Afin de créer ta catégorie, clique sur le « + » situé tout en haut de la structure, sur la partie grisée. Tu arrives alors sur une nouvelle fenêtre. Clique sur le premier menu déroulant, et sélectionne « Catégorie ». Il te suffit d’ajouter le nom de ta nouvelle catégorie, la place où tu veux la mettre dans la structure (en cliquant sur le troisième menu déroulant), et de laisser le second menu déroulant vide. Enfin clique sur « enregistrer ». Ta première catégorie est créée !

Pour modifier une catégorie, clique sur l’engrenage orange lorsque tu es sur la structure du forum. Fais tes modifications, et clique sur « enregistrer ». C’est la même manipulation pour modifier un sous-forum.

Créer des sous-forums

La création d’un sous-forum commence de la même manière que celle d’une catégorie : Général > Catégories et forums > et on clique sur le « + ». Tu peux cliquer sur le « + » du haut ou sur celui d’une catégorie ou d’un sous-forum existant pour imbriquer ton nouveau sous-forum.

Maintenant, tu gardes ou tu choisis « forum » dans le menu déroulant du haut. Tu tapes le nom de ton sous-forum juste en dessous. Puis, tu décides ou non de rattacher ton sous-forum à une catégorie ou à un nouveau sous-forum. Si tu ne le rattaches pas à une catégorie, il sera considéré comme une catégorie et un sous-forum ayant le même nom. Ensuite, tu décides de la position de ton sous-forum, en sélectionnant l’endroit où tu veux le mettre par le biais de « positionner ce forum après ». Enfin, tu lui donnes une description si tu le souhaites, et tu cliques sur « enregistrer ». Ton sous-forum est créé !

Ajouter des sujets à ton forum

Voilà tu as créé tes premières catégories et sous-forums. Si tu as besoin d’aide, n’hésite pas à me contacter, soit par formulaire de contact, soit par commentaire, je t’aiderais avec plaisir. Nous allons maintenant créer nos sujets. Retourne sur ton forum. Sélectionne un de tes sous-forums. Pour créer un nouveau sujet, il te suffit de cliquer sur « Poster un nouveau sujet » ou « sujet » ou « nouveau » suivant les designs et les versions de forum.

Pour le reste, c’est très simple. Tu donnes un titre (d’au moins huit caractères) à ton nouveau sujet, et tu écris le message que tu veux poster. Une fois celui-ci terminé, tu cliques sur « envoyer ». Le bouton « Prévisualiser » te permet de voir à quoi va ressembler ton message une fois posté. Tu peux décorer ton message grâce au menu du dessus, mais tu peux aussi l’utiliser pour y ajouter des liens, citations, codes, etc.

Et voilà, c’est tout pour cette première partie d’explications pour créer un forum RPG. J’espère que ça t’aidera, et bien sûr n’hésite pas si tu as des questions. Dans la prochaine partie, je te dirai comment gérer les permissions de ton forum, de tes catégories, mais aussi de tes sous-forums. On commencera également à aborder un gros morceau : l’apparence graphique de ton forum, c’est-à-dire le design. 

La création et la validation de son personnage sont la première étape à passer quand on arrive sur un forum RPG. C’est aussi la plus importante avec la lecture des messages liés aux règles hors et en jeu. On pourrait croire que ce n’est qu’une simple formalité, mais pas du tout. Ton personnage ne sera validé que si celui-ci est en adéquation avec l’univers du forum où tu t’es inscrit. Voici quelques conseils qui t’aideront dans cette tâche pas toujours évidente. 

Comprendre l’univers de jeu de ton futur personnage

Lorsque l’on arrive sur un nouveau forum, c’est un nouvel univers et une nouvelle façon de jouer à découvrir. Avant même de te jeter sur le formulaire de présentation de ton personnage, il est primordial que tu passes un peu de temps sur le forum. Comme je l’ai expliqué dans mon précédent article sur les forums RPG, ton premier réflexe doit être de lire:

  • les règles du forum
  • son contexte
  • l’intrigue en cours (s’il y en a)
  • les annexes

Cette étape est absolument incontournable pour pouvoir assimiler l’univers dans lequel tu vas jouer. Alors, oui, je sais, parfois ce sont de nombreux sujets à lire avant de pouvoir poster. Cependant, ces sujets ne sont pas là pour rien. Ils sont là pour t’aider à comprendre où tu as mis les pieds, et t’immerger dans ce nouveau monde.

Les étapes de la création d’un personnage

Il y a plusieurs questions à se poser avant de commencer à créer son nouveau personnage. De même, il faut éviter de nombreux pièges et de nombreuses facilités qui pourraient nous empêcher de nous faire plaisir en jouant sur le forum. 

Les questions à se poser avant de commencer

Une fois que tu as bien lu, compris et pris en compte l’univers du forum, je te conseille de répondre à ces quelques questions. Certaines d’entre-elles tombent sous le sens, mais c’est une petite piqûre de rappel qui peut faire du bien en cas de difficulté.

  • Quel est le genre du forum? Est-ce un forum RPG Réel? Fantastique? Historique?
  • Quels sont les types de personnages autorisés? Ai-je le droit de faire n’importe quel type de personnage ou y-a-t-il des restrictions? S’il y a des restrictions, quelles sont-elles?
  • Y-a-t-il des scénarios ou postes vacants proposés sur le forum? Peuvent-ils me plairent? S’il y a des scénarios* attendus par des membres, ces membres sont-ils actifs? Quel niveau est demandé?
  • Combien de temps pourrais-je consacrer au jeu? Est-ce que je pourrai être très souvent présent ou au contraire est-ce que mon activité risque d’être limitée?

*scénario: Personnage en partie pré-créé par un membre du forum. C’est un personnage rattaché à ce membre et à son histoire. Le plus souvent, le membre qui a créé le scénario propose les grandes lignes de l’histoire pour la présentation du personnage. Il peut également mettre avant les futures relations que le scénario aura avec d’autres personnages.

En te posant toutes ces questions, déjà tu prends une direction de création. Si par exemple, tu es dans un univers fantastique avec certains races jouables, tu ne pourrais pas proposer quelque chose en dehors de ce qui est autorisé. De même, si tu penses que tu seras peu présent, il est inutile que tu prennes un personnage central de l’histoire.

Cette liste de questions est bien sûr non-exhaustive, et je peux très bien en oublier. N’hésite pas à mettre en commentaire celles auxquelles je n’aurais pas pensé. 

Les pièges à éviter

Il existe des pièges et des facilités dans la création d’un personnage de forum RPG. Ce sont des choses que l’on retrouve très souvent sur les forums lorsque l’on est administrateur ou modérateur. En règle générale, personne ne t’empêchera de créer ce genre de personnage, sauf peut-être des administrateurs exigeants. Je te conseille fortement d’éviter les types de pièges et de facilités que je vais énoncer, car tu pourrais très vite te sentir submergé ou prisonnier de ta création.

S’éloigner de soi-même

Le premier conseil que je peux te donner, et très certainement l’un des plus importants, est de t’éloigner de toi-même. Je veux dire par là, qu’il vaut mieux éviter que ton personnage ne te ressemble de trop. Si dans les faits tous nos personnages nous ressemblent un peu, il est important que tu mettes de la distance entre toi et ton personnage. On se lance souvent dans le RPG pour se changer les idées, s’évader de son quotidien. Si ton personnage te ressemble de trop, tu auras du mal à garder l’envie de jouer avec lui, et ne pas franchir la frontière entre le monde réel (que l’on appelle IRL) et l’imaginaire.

S’éloigner des clichés

On rencontre sur les forums de nombreux personnages qui correspondent aux clichés que je vais te présenter. Le problème, c’est que ces différents personnages sont quasi impossibles à jouer. Il arrive régulièrement que les membres jouant ces types de personnages soient des fantômes, et donc ne passent presque jamais ou ne RP (jouent) peu ou pas. Voici une liste des personnages clichés les plus courants, avec en lien sur chacun d’eux, la vidéo correspondante de la youtubeuse Brune:

  • La Mary-Sue (ou Gary-Sue): Très courant, ce personnage est en un mot « parfait ». Ayant vécu une enfance difficile et de nombreuses épreuves dans sa vie, il exerce une profession invraissemblable. Quoi? Comment ça, on ne peut pas être triple champion olympique, ancienne star de la chanson sur la scène internationale et président de la république à 21 ans?
  • Le Ténébreux (ou la Ténébreuse): Personnage également très courant sur les forums, il a eu, comme la Mary-Sue, une enfance très difficile. Cependant, lui a décidé de passer du côté du mal. Secret, mystérieux, ce type de personnage a souvent des difficultés à trouver des partenaires de jeu.
  • Les Clônes: Ou les personnages qui se ressemblent tous. Ce n’est pas forcément volontaire, mais il arrive régulièrement que les personnages créés aient le même type d’histoire, le même type de vie, et en tant qu’administrateur, on le ressent.
  • Le Surpuissant (ou la Surpuissante): Extrêmement agaçant pour les autres joueurs, ce type de personnage est également appelé « Gros Bill » dans les communautés de joueurs. Concrètement, il est intouchable, voit tout, sent tout et lit même dans les pensées des autres personnages en jeu. Il est préférable d’éviter les combats avec eux, mais ne t’inquiète pas, il n’est pas autorisé à te tuer.
  • Le Salaud (la Garce): Pas mal joué, ce type de personnage est audieux et populaire. Il a, en général, une vie professionnelle où il peut humilier les autres, plusieurs conquêtes, voire plusieurs enfants. C’est un personnage qui n’a jamais su que travailler voulait vraiment dire. Bref, le genre de personnage que l’on adore detester. Attention, il reste un cliché à éviter malgré tout, car il créé beaucoup d’agacement autour de lui.
  • L’Incompris (ou l’Incomprise): Pour ma part, je l’ai un peu moins croisé que les autres clichés sur mes forums. C’est un personnage très compliqué à intégrer sur un forum. En effet, il n’aime  personne, se méfie de tout le monde, et comme son nom l’indique, il se considère comme quelqu’un d’incompris ou victime.

Voilà, tu as maintenant tous les outils pour pouvoir créer ton personnage. Il est assez compliqué de faire une généralité dans la création d’un personnage pour forum RPG, car chaque forum a son univers, et tu imagines bien, qu’un personnage de forum fantastique ne sera pas le même que sur un forum type université. J’espère que cet article t’as plu, et comme d’habitude, n’hésite pas à me parler de ton expérience, de ton ressenti ou tes questions sur le sujet. A très vite !

Voilà plusieurs années que j’ai commencé cette merveilleuse aventure qu’est l’écriture d’un livre fantastique. C’est une vraie aventure et celle-ci s’accompagne de doutes et d’incertitudes. Entre le syndrome de l’imposteur, la peur de ne pas aller au bout et les complexités liées à l’écriture même du livre, il est parfois compliqué de tenir la barre et d’avancer aussi vite que l’on voudrait.

Le syndrome de l’imposteur

Je suis sure que si toi aussi tu t’es déjà posé la question d’écrire un livre ou que tu t’es lancé dans cette aventure, tu as déjà ressenti ce syndrome. Tu sais cette petite voie intérieure qui ne cesse de te dire que tu n’es pas fait pour ça ou que tu n’arriveras jamais au bout parce que tu n’es pas écrivain.
Tout écrivain le ressent ou l’a ressenti un jour dans sa vie, même le plus chevronné. On a beau se dire que l’on y arrivera, elle persiste et nous freine dans notre élan.
Il faut réussir à lui clouer le bec et continuer sur notre lancée. Pourquoi se dire que l’on n’y arrivera pas? Il n’y a pas de raison, et même si réellement on n’y arrivait pas, ça n’a pas d’importance car on n’aura pas de regret, on aura au moins essayé. Et ça, tout le monde ne le fait pas.

Le fantastique, où tout est permis

Si j’aime écrire des histoires fantastiques c’est en grande partie parce que l’on peut faire ce que l’on veut. On peut tout faire et tout imaginer. Les seules limites que l’on a sont celles de notre imagination. Pour moi le fantastique est synonyme de liberté.
Le fantastique nous permet de dépasser les codes et les contraintes liés à la réalité. Alors, oui je parle de fantastique mais je sais que ce n’est pas vraiment le terme adéquat. Bien sûr il ne s’agit pas du registre littéraire mais bien du fantastique au sens « merveilleux ».
En gros, tu veux faire un chien rose avec des petits pois verts se baladant dans les rues d’une ville souterraine où l’humanité est asservie par des oiseaux du paradis? Personne ne peut t’en empêcher. C’est vrai que l’on a du mal à imaginer ce type de scène dans un roman réaliste.

Les difficultés liées au fantastique

Il faut cependant être honnête, écrire un livre où l’imaginaire a une grande importance n’est pas aisé du tout. La liberté d’écriture n’est pas toujours simple à gérer, car même si on est libre, on se doit de rester logique dans ce que l’on écrit.

En effet, si nous n’avons pas de règle à suivre dans l’écriture de notre roman, il faut tout de même que notre univers soit harmonieux bien qu’il suive ses propres règles. Et pour ça, il faut absolument que l’on créé ces règles.

Un univers fantastique ne suit pas la réalité mais il doit tout de même avoir un fil conducteur et les différentes scènes du roman doivent être en cohérence avec l’univers que l’on a créé. Pour te donner un exemple, on ne peut parler d’un héro n’aimant pas le poisson, puis, dans le chapitre suivant, le faire se délecter de la chair d’un saumon sauvage.

Je pense que c’est sans doute la partie la plus compliquée dans la création d’un univers. Rester cohérent et logique dans ce que l’on écrit n’est pas simple car il faut se souvenir de tout ce que l’on a écrit auparavant, dans les moindres détails, car un lecteur, lui, trouvera l’incohérence.

Et toi? As-tu déjà entamé l’écriture d’un livre? Que ce soit fantastique ou tout autre écrit. N’hésite pas à partager ton expérience ici et ton ressenti. 

Le forum RPG est un divertissement utile et complet qui nous permet de travailler notre orthographe, notre grammaire et notre imagination. Il est présent sur la toile depuis de nombreuses années et rend le jeu de rôle accessible à tous. 

Qu’est-ce que le jeu de rôle?

On sait tous ce que fait un acteur ou un comédien; il doit jouer un rôle. Et bien le jeu de rôle c’est assez similaire. Une personne physique endosse le rôle d’un personnage (imaginaire ou réel) dans un univers fictif. La personne qui joue le rôle du personnage le fait évoluer dans l’univers à travers des actions, des dialogues, ou des textes écrits. Il prend également le contrôle total de son personnage. Par là, j’entends qu’il décide de son évolution: il lui créé un passé, le joue au présent et réfléchit à son avenir. Suivant l’univers où il évolue, le joueur a droit de vie ou de mort sur son personnage.

Le jeu de rôle par forum ou forum RPG

Fonctionnement général d’un forum RPG

Tu l’auras compris, le jeu de rôle permet de prendre possession d’un personnage et de le faire évoluer dans un univers fictif. Sur un forum RPG (Role Playing Game), c’est la même chose. Concrètement, le fondateur du forum créé un univers et les membres évoluent dans cet univers de manière plus ou moins libre.

Il existe autant d’univers que de forums RPG. Chaque forum possède son propre univers. Parfois cet univers est dérivé d’un film, d’une série, d’un livre ou encore d’un jeu, et parfois il est complètement inventé par son fondateur.

Débuter sur un forum RPG

Lorsqu’on arrive sur un forum RPG, on doit prendre connaissance des règles du jeu ainsi que des particularités de l’univers créé par le fondateur. Pour cela, on doit lire plusieurs sujets:
  • le règlement du forum
  • le contexte
  • l’intrigue en cours 
  • les annexes

Le règlement contient généralement tout ce que l’on doit savoir sur les règles de vie et de jeu sur le forum. Il peut varier d’un forum RPG à un autre. On y retrouve les règles de la communauté (savoir-vivre, respect …), les règles du jeu (le nombre de lignes minimum à écrire par post, les règles d’écriture …), et d’autres types de règles suivant le forum.

Le contexte est un post où le fondateur pose les bases de l’univers. C’est LE premier post à lire avant de s’inscrire sur un forum. En effet, c’est avant l’inscription que l’on décide si l’univers nous inspire ou pas. Il est très important que l’univers te plaise pour que tu sois bien sur un forum.
L’intrigue en cours est un post facultatif sur un forum RPG. En effet, il se peut que le fondateur ait décidé de ne pas utiliser ce type de fonctionnement. L’intrigue nous donne des indications sur le cours des évènements actuels dans l’histoire.
Les annexes sont également des posts très importants à lire. Elles peuvent être peu utilisées ou très nombreuses selon les forums; un univers fantastique inventé de toute pièce nécessite de nombreuses annexes pour expliquer le fonctionnement de l’univers dans le jeu, alors qu’un univers contemporain (ville, université, école …) nécessite peu de posts d’explication et de présentation de l’univers en jeu.
Gif-witch-leblogdelagauffre

Création de son personnage

Une fois que l’on a pris connaissance de l’univers, des différentes règles et des évènements en cours dans l’histoire, on peut s’inscrire sur le forum que l’on a choisi. Pour t’inscrire, tu auras besoin d’un pseudo et d’un mot de passe. En ce qui concerne le pseudo, on te demandera très souvent qu’il soit composé du prénom et du nom de ton personnage.
Maintenant que l’on est inscrit, la création de notre personnage peut vraiment commencer. Pour cela, sur la plupart des forums RPG on demande de créer une fiche de présentation. La fiche de présentation se trouve sous forme d’un modèle à compléter. Les informations les plus souvent demandées sont les suivantes:
  • identité du personnage (prénom, nom, âge, statut marital, …)
  • description physique (à quoi ressemble le personnage)
  • description du caractère (ses traits de caractère, ce qu’il aime, n’aime pas …)
  • histoire du personnage (enfance, adolescence, élément déclencheur, vie pro …)
  • quelques informations sur le joueur derrière l’écran (rien de personnel je te rassure)

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive, il peut y avoir plus ou moins de choses dans une présentation de personnage mais ces éléments sont généralement demandés.

Une fois que la fiche de présentation du personnage est terminée, elle doit être vérifiée puis validée par un administrateur ou un modérateur du forum. Si celle-ci ne correspond pas complètement aux critères de l’univers du forum, il est demandé au joueur de modifier la fiche de présentation du personnage jusqu’à ce qu’elle soit validée.
Gif-wizard-leblogdelagauffre

Jouer sur un forum RPG

Qu’est-ce qu’un RP?

Un RP est un message que l’on poste dans le jeu sur un forum RPG pour faire évoluer son personnage. Selon les forums et selon les joueurs, il peut être écrit à la première, deuxième ou à la troisième personne du singulier. Classiquement, il y a quelques petites règles à appliquer pour écrire un RP:

  • actions et descriptions en italique ou normal
  • paroles, dialogues entre guillemets et en gras
  • pensées du personnage entre astérisques


Ces règles ne sont pas toujours suivies suivant les joueurs, surtout au niveau des actions, descriptions et paroles. En ce qui concerne les pensées elles sont par contre toujours affichées de cette manière.

Comment écrire un RP?

Lorsque l’on débute en RP ce n’est pas toujours facile d’atteindre le nombre de lignes minimum demandé sur un forum RPG. Pour réussir à les atteindre sans finir avec un mal de crâne, voici quelques petites choses dont on peut parler et qui feront monter ton compteur de mots ou de lignes:
  • le temps (météo, moment de la journée, contexte)
  • l’humeur du personnage (Est-il heureux, triste, en colère?)
  • la situation du personnage (Que fait-il? Où est-il?)
  • D’où vient-il? Qu’a-t-il fait avant d’arriver à cette situation?
  • description du lieu où il se trouve
  • élément déclencheur (rencontre, surprise, …)
  • description du personnage rencontrée, de l’élément déclencheur
  • interaction avec les autres personnages, création de l’action
Voilà, c’est tout pour le moment. Tu sais maintenant ce qu’est un forum RPG et comment il fonctionne. N’hésite pas à me laisser un commentaire si tu as des questions, j’y répondrai avec grand plaisir. Je te remercie pour ta lecture et te dis à bientôt.

Le plus difficile dans le fait d’écrire, comme dans tout projet, je pense que c’est de se lancer. On a toujours peur de quelque chose. On repousse le moment où on va s’y mettre. Pire encore, on croit que l’on n’est pas à la hauteur d’un tel projet. Stop ! Arrêtons de nous mettre des barrières, et commençons à faire ce que l’on a envie. 

La peur nous paralyse

Je dirais que la peur est l’ennemi numéro un à éliminer. Avant et pendant un projet, elle est omniprésente sous différentes formes: la peur de ne pas avoir d’idée, de ne pas finir son projet (ce qui est assez ironique quand on y pense puisque c’est souvent elle qui nous empêche d’aller au bout de nos idées), la peur de créer quelque qui ne plaise pas … Bien que toutes ces peurs soient normales, il faut réussir à passer outre, oublier ses craintes et se lancer. Après-tout qu’est-ce que l’on risque ?

Je ne suis pas à la hauteur de ce projet

Si, tu l’es ! Si tu t’en donnes les moyens et que tu crois en toi. Croire en ce que l’on fait est LA clé de la réussite. Bien sûr il faudra travailler dur sur ton projet mais si tu ne crois pas en toi et en ce que tu créés, ça ne marchera jamais. Il y a de nombreux exemples qui peuvent illustrer ceci. L’une des plus connues est J.K Rowling, l’écrivain qui a créé Harry Potter. Au départ aucune maison d’édition n’a voulu de son manuscrit et grâce à sa persévérance mais aussi à la foi qu’elle avait en son projet, elle a réussi à déplacer des montagnes. N’oublie jamais que l’on commence petit pour être grand, et que le travail et la persévérance finissent (quasiment) toujours par payer.

C’est décidé, je m’y mettrai demain

Ou l’art de la procrastination, ou si tu préfères, l’art de toujours tout remettre au lendemain. C’est une manière de ne jamais faire ce que l’on a à faire ou ce que l’on voudrait faire MAIS … Oublions le mais. Il n’y a pas de mais quand on veut vraiment réaliser un projet. Si tu as décidé de te lancer dans un projet (d’écriture ou autre ;)), fais-le ! Ne remets plus à demain ton projet, démarre-le dès aujourd’hui.

Ton cerveau te dira merci

Je pense que l’on est un peu tous pareils, quand on a une idée elle nous obsède, on ne pense plus qu’à ça, jusqu’au moment où on la met en oeuvre ou qu’on l’écrit. A force de procrastiner, on ne se rend pas service. En nous mettant vraiment sur notre projet, notre cerveau nous dit merci et on peut réfléchir à autre chose plus librement.

C’est parti !

Tu as toutes les clés en main maintenant. C’est à toi de jouer. Montre ce dont tu es capable, mets en oeuvre tes idées. Oubli ces craintes qui t’empêchent d’avancer. Crois en toi … et travaille dur. Tu peux y arriver. Tu ne manques pas d’idée, alors vas-y.
Pin It