Category

X- Catégories

Category

Aujourd’hui, je souhaite te parler d’un livre que j’ai découvert grâce à son auteur, et dont le concept m’a vraiment beaucoup plu dès le départ: Entretien d’embauche à OhlalaLand de Stéphanie Batailler. Si tu aimes les romans courts, mais aussi les histoires farfelues, je t’invite fortement à lire la suite de cet article. Si ce n’est pas le cas, je t’invite toi aussi à continuer ta lecture, car ça pourrait bien te plaire également. 

Résumé et caractéristiques d’Entretien d’embauche à OhlalaLand

« Rejoignez Stéphanie dans un conte à l’intérieur d’un conte avec des personnages aussi réels et farfelus que la créature mystique qui dirige l’entretien. On y trouve aussi des animaux qui parlent, des boutons qui marchent, des fantômes avec des téléphones portables et des stylos figurines d’un théâtre d’ombres chinoises. »

Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le livre:

  • Format: livre papier et électronique
  • Nombre de pages: 35
  • Date de sortie officielle en français sur Amazon: le 8 août 2018
  • Titre et date de sortie de la version anglaise (version originale du livre): « Tale of a job interview at OhlalaLand » (2016)
  • Site internet: http://ohlalalandstories.com (attention site en anglais)

Un mot sur l’auteur

Stéphanie Batailler, auteure auto-éditée, est originaire de la France, mais vit actuellement aux Etats-Unis depuis une vingtaine d’années. A travers son livre, elle souhaite parler d’un sujet très sérieux qui reste tabou chez nous et outre-Atlantique: la recherche d’emploi, et plus particulièrement l’entretien d’embauche.

Mon avis sur le livre

Qui n’a jamais connu cette galère qu’est l’entretien d’embauche? Je pense que l’on est tous plus ou moins concernés par ce sujet. Stéphanie Batailler arrive à nous parler de ce sujet compliqué avec beaucoup d’humour.

Le livre commence très fort, avec une plongée directe vers l’imaginaire. Dès la première page, on est immergé dans un univers fantastique et humoristique qui nous paraît de plus-en-plus familié au fil de notre lecture. Plus on avance, plus on a l’impression d’avoir déjà vécu la situation de l’héroïne. Pour moi, la grande force de ce récit réside dans cette capacité à nous immerger dans un univers à la fois fantastique, mais également vraiment réaliste.

Au moment où j’écris ces lignes, je suis actuellement au chômage. Ça fait beaucoup de bien de lire quelque chose sur ce thème, ça permet de relativiser, et surtout de rire un peu de notre situation. Si tu as l’occasion de lire ce livre, je te le conseille vraiment. C’est rapide à lire, drôle, et vraiment sympa.

J’espère que cet article t’a plu et que ça t’aura donné envie de découvrir ce petit livre qui mérite vraiment d’être lu. N’hésite pas à donner ton avis sur le livre en commentaire. De même, si tu as envie de continuer à me lire sur le thème du chômage, je t’invite à lire mon article les joies du chômage, où je parle avec humour de mon expérience. 

Cette création Photoshop, que j’ai nommée « Nécromancie », a été faite il y a un an tout juste. J’avais une idée très précise de ce que je voulais faire: un décor de manoir, une sorcière (plus précisément une nécromancienne) qui manipule un crâne enflammé. Voici quelques explications sur ma manière de travailler sur cette création, ainsi que le rendu final.

Explications sur ma création Photoshop « Nécromancie »

montage-photos-crane-création-photoshop-explications

Planter le décor et les personnages

La première étape avant de pouvoir réellement travailler la création est la recherche de photos de base. C’est un travail titanesque, car j’ai souvent une idée assez précise de ce que je veux (ou plus précisément de ce que je ne veux pas). Personnellement, j’utilise diverses sources (dont je vous parlerai dans un prochain article) pour trouver ces photos. D’ailleurs, plus récemment, j’ai commencé à travailler avec certaines de mes photos.

La seconde étape est de planter le décor (ou si tu préfères, créer le décor). En effet, le fond de la scène (ici le manoir) est déjà un montage de plusieurs photos. Une fois le fond créé, l’étape suivante est de placer les personnages et les objets dans le décor. Pour cela, je détoure mes personnages et animaux grossièrement, puis les place à l’endroit où ils me paraissent être les mieux situés. Ce n’est qu’une fois placés, que je termine le détourage.

Passer d’une scène diurne à nocturne

La troisième étape est, à mon sens, la plus compliquée. Si tu as regardé mon montage du dessus et la photo du manoir, tu auras sans doute remarqué que les photos de base de la création sont prises de jour. De plus, chacune à une exposition, une luminosité, ainsi qu’une colorimétrie différentes. Cette étape permet donc d’harmoniser les différents éléments de la création. Pour ça, sans trop rentrer dans les détails car ça serait bien trop long, on commence par modifier la création élément par élément. Puis, on retravaille la création dans sa globalité.

La quatrième et dernière étape est assez compliquée également. Il s’agit du moment où la création prend vraiment vie: en effet, c’est à cette étape où l’on travaille les lueurs et reflets. J’adore cette étape, car il faut être précis, minutieux et également pas mal réfléchir pour rendre sa création la plus plausible possible.

Rendu de la créationcréation-photoshop-crane-leblogdelagauffre

N’hésite pas à cliquer sur la création pour la voir en taille réelle. 

Voilà, pour la présentation et les quelques explications de cette création, qui est l’une des cinq dernières que j’ai fait. Je tiens juste à préciser, que je suis totalement autodidacte sur ce type de création, et que je suis tout-à-fait consciente qu’il y aurait de nombreux points à améliorer. J’espère, en tout cas, t’avoir fait voyager quelques minutes dans mon imaginaire. N’hésite pas à me donner tes impressions, quelles soient bonnes ou mauvaises, c’est toujours constructif pour la suite. 

On ne présente plus le fabricant de logiciels professionnels Adobe, particulièrement connu pour ses logiciels de la Creative Cloud (Photoshop, Lightroom, Illustrator, Indesign, Premiere, Dreamweather …). Ces logiciels sont destinés avant tout à un public professionnel, et sont payants. Cependant, savais-tu qu’Adobe propose des outils gratuits en ligne destinés à ses utilisateurs professionnels ainsi qu’au grand public? Tu connais forcément Acrobat Reader pour lire les PDF, mais connais-tu Adobe Color CC et Spark? Non? Alors je t’invite à les découvrir de toute urgence. 

Adobe Color CC – Accordons nos couleurs

En quelques mots, Adobe Color CC permet de créer facilement des accords de couleurs. Concrètement, cet outil te permet de créer de manière automatique des nuanciers de couleurs pour tes thèmes, tes designs ou même tes créations. Adobe Color CC propose plusieurs possibilités pour créer ces accords de couleurs. Voici quelques explications sur celles-ci.

Le menu général

Le menu général comporte 3 liens et donc possibilités: Créer, Explorer, et Mes thèmes.

L’onglet « Créer »

roue-chromotique-adobe-leblogdelagauffre

La partie « Créer » permet de créer un nuancier ou une association de couleurs, de manière automatique, à partir d’une image téléchargée sur l’outil en ligne ou d’une couleur choisie. Il y a plusieurs possibilités de création:

  • Semblable
  • Monochrome
  • Triade
  • Complémentaire
  • Composite
  • Nuances
  • Personnalisé

Tous ces choix te permettent de créer un nuancier qui correspond à tes attentes. Pour voir chaque effet, je t’invite à essayer directement sur Adobe Color CC. Pour chacune de ces possibilités, tu peux bouger les points de la roue pour modifier les couleurs de ton nuancier comme tu le souhaites.

L’onglet « Explorer »

A cet endroit, tu vas pouvoir trouver une multitude de nuanciers de couleurs prédéfinis. C’est très pratique si tu n’as pas la moindre idée des couleurs que tu veux mettre dans ton thème, ta création ou ton design. Plusieurs possibilités s’offrent alors à toi. Tu peux afficher les nuanciers de la manière que tu souhaites à l’aide des différentes options dans le menu déroulant. Ces options sont les suivantes:

    • Tous les thèmes
    • Mes appréciations
    • Mes thèmes publiés
    • Les plus populaires
    • Les plus utilisés
    • Au hasard

Une fois que tu as choisi ton nuancier, tu peux afficher ses informations, le modifier si tu le souhaites, le télécharger, mettre un « j’aime », ou encore l’enregistrer dans tes thèmes.

L’onglet « Mes thèmes »

nuancier-adobe-leblogdelagauffre

Dans cet onglet, tu vas pouvoir retrouver tous les nuanciers que tu as créés et enregistrés. Ils sont visibles dans tes bibliothèques, et l’affichage est triable par quantité, dates, noms, mais aussi par ordre croissant et décroissant.

Spark – Post, page web, vidéo

spark-adobe-leblogdelagauffre

Cet outil gratuit Adobe est mon vrai coup de coeur. Je suis sure que tu connais déjà Canva ou Crello, ces outils gratuits (ou payants) qui permettent de créer du contenu graphique en très peu de temps. Et bien, Adobe Spark te permet également de le faire de manière très simple, mais surtout, il va beaucoup plus loin ! Alors on clique sur le gros « + » en haut de la page, et on commence à créer !

Spark Post

spark-post-adobe-leblogdelagauffre

Cette partie de Spark te permet de créer des covers, bannières et posts pour différents supports. Tu peux démarrer à partir d’un document vierge ou commencer ta création à partir de modèles prédéfinis. De nombreuses possibilités s’offrent à toi quant aux modèles prédéfinis. En effet, tu peux faire des créations pour les réseaux sociaux (posts, covers et thumbnails), blogs, sites et pour tout autre support (lettres, …).

spark-post-instagram-adobe-leblogdelagauffre

Spark Page

Créer une page web en deux temps trois mouvements? Adobe l’a fait avec cette partie de Spark ! En effet, Spark Page permet de créer une page web simple (ou plus sophistiquée) en quelques minutes. Vraiment facile d’utilisation, c’est un outil intéressant si l’on souhaite mettre en avant un concours ou un évènement pour son blog par exemple.

spark-page-adobe-leblogdelagauffre

Envie de voir ce que ça donne en vrai? Je te propose ma petite page test que j’ai créé exprès pour cet article.

Spark Video

Dernière possibilité de Spark, la création de vidéo simplifiée. Là encore, on peut créer un projet en quelques minutes. Il y a des thèmes prédéfinis qui peuvent être très pratiques et nous faire gagner du temps. Spark video peut être intéressant si l’on a besoin de créer une petite vidéo pour un évènement ou un concours.

spark-video-adobe-leblogdelagauffre

Comment puis-je les utiliser?

Adobe Color CC et Spark sont deux outils gratuits, mais qui requiert une inscription avec une adresse mail valide. Il faut cependant noter que pour Spark, si l’on veut retirer le logo « Adobe Spark » des pages et des vidéos. mais aussi accéder à plus de personnalisation, il faudra passer à la version premium qui elle, bien sûr, est payante. Ce n’est pas le cas pour la partie « Post » où il suffit de cliquer sur le logo pour pouvoir le supprimer.

Voilà, j’espère t’avoir fait découvrir deux outils qui t’intéresseront. Personnellement, je les trouve vraiment bien, surtout si l’on court après le temps. Adobe Color CC est un indispensable pour les graphistes et webdesigners, quant à Spark, il est très apprécié par les community managers. C’est d’ailleurs lors de ma formation dans ce domaine que j’ai découvert ces deux outils. Et toi, quels sont tes outils indispensables pour le web? N’hésite pas à réagir à cet article si tu le souhaites. A très vite !

La création et la validation de son personnage sont la première étape à passer quand on arrive sur un forum RPG. C’est aussi la plus importante avec la lecture des messages liés aux règles hors et en jeu. On pourrait croire que ce n’est qu’une simple formalité, mais pas du tout. Ton personnage ne sera validé que si celui-ci est en adéquation avec l’univers du forum où tu t’es inscrit. Voici quelques conseils qui t’aideront dans cette tâche pas toujours évidente. 

Comprendre l’univers de jeu de ton futur personnage

Lorsque l’on arrive sur un nouveau forum, c’est un nouvel univers et une nouvelle façon de jouer à découvrir. Avant même de te jeter sur le formulaire de présentation de ton personnage, il est primordial que tu passes un peu de temps sur le forum. Comme je l’ai expliqué dans mon précédent article sur les forums RPG, ton premier réflexe doit être de lire:

  • les règles du forum
  • son contexte
  • l’intrigue en cours (s’il y en a)
  • les annexes

Cette étape est absolument incontournable pour pouvoir assimiler l’univers dans lequel tu vas jouer. Alors, oui, je sais, parfois ce sont de nombreux sujets à lire avant de pouvoir poster. Cependant, ces sujets ne sont pas là pour rien. Ils sont là pour t’aider à comprendre où tu as mis les pieds, et t’immerger dans ce nouveau monde.

Les étapes de la création d’un personnage

Il y a plusieurs questions à se poser avant de commencer à créer son nouveau personnage. De même, il faut éviter de nombreux pièges et de nombreuses facilités qui pourraient nous empêcher de nous faire plaisir en jouant sur le forum. 

Les questions à se poser avant de commencer

Une fois que tu as bien lu, compris et pris en compte l’univers du forum, je te conseille de répondre à ces quelques questions. Certaines d’entre-elles tombent sous le sens, mais c’est une petite piqûre de rappel qui peut faire du bien en cas de difficulté.

  • Quel est le genre du forum? Est-ce un forum RPG Réel? Fantastique? Historique?
  • Quels sont les types de personnages autorisés? Ai-je le droit de faire n’importe quel type de personnage ou y-a-t-il des restrictions? S’il y a des restrictions, quelles sont-elles?
  • Y-a-t-il des scénarios ou postes vacants proposés sur le forum? Peuvent-ils me plairent? S’il y a des scénarios* attendus par des membres, ces membres sont-ils actifs? Quel niveau est demandé?
  • Combien de temps pourrais-je consacrer au jeu? Est-ce que je pourrai être très souvent présent ou au contraire est-ce que mon activité risque d’être limitée?

*scénario: Personnage en partie pré-créé par un membre du forum. C’est un personnage rattaché à ce membre et à son histoire. Le plus souvent, le membre qui a créé le scénario propose les grandes lignes de l’histoire pour la présentation du personnage. Il peut également mettre avant les futures relations que le scénario aura avec d’autres personnages.

En te posant toutes ces questions, déjà tu prends une direction de création. Si par exemple, tu es dans un univers fantastique avec certains races jouables, tu ne pourrais pas proposer quelque chose en dehors de ce qui est autorisé. De même, si tu penses que tu seras peu présent, il est inutile que tu prennes un personnage central de l’histoire.

Cette liste de questions est bien sûr non-exhaustive, et je peux très bien en oublier. N’hésite pas à mettre en commentaire celles auxquelles je n’aurais pas pensé. 

Les pièges à éviter

Il existe des pièges et des facilités dans la création d’un personnage de forum RPG. Ce sont des choses que l’on retrouve très souvent sur les forums lorsque l’on est administrateur ou modérateur. En règle générale, personne ne t’empêchera de créer ce genre de personnage, sauf peut-être des administrateurs exigeants. Je te conseille fortement d’éviter les types de pièges et de facilités que je vais énoncer, car tu pourrais très vite te sentir submergé ou prisonnier de ta création.

S’éloigner de soi-même

Le premier conseil que je peux te donner, et très certainement l’un des plus importants, est de t’éloigner de toi-même. Je veux dire par là, qu’il vaut mieux éviter que ton personnage ne te ressemble de trop. Si dans les faits tous nos personnages nous ressemblent un peu, il est important que tu mettes de la distance entre toi et ton personnage. On se lance souvent dans le RPG pour se changer les idées, s’évader de son quotidien. Si ton personnage te ressemble de trop, tu auras du mal à garder l’envie de jouer avec lui, et ne pas franchir la frontière entre le monde réel (que l’on appelle IRL) et l’imaginaire.

S’éloigner des clichés

On rencontre sur les forums de nombreux personnages qui correspondent aux clichés que je vais te présenter. Le problème, c’est que ces différents personnages sont quasi impossibles à jouer. Il arrive régulièrement que les membres jouant ces types de personnages soient des fantômes, et donc ne passent presque jamais ou ne RP (jouent) peu ou pas. Voici une liste des personnages clichés les plus courants, avec en lien sur chacun d’eux, la vidéo correspondante de la youtubeuse Brune:

  • La Mary-Sue (ou Gary-Sue): Très courant, ce personnage est en un mot « parfait ». Ayant vécu une enfance difficile et de nombreuses épreuves dans sa vie, il exerce une profession invraissemblable. Quoi? Comment ça, on ne peut pas être triple champion olympique, ancienne star de la chanson sur la scène internationale et président de la république à 21 ans?
  • Le Ténébreux (ou la Ténébreuse): Personnage également très courant sur les forums, il a eu, comme la Mary-Sue, une enfance très difficile. Cependant, lui a décidé de passer du côté du mal. Secret, mystérieux, ce type de personnage a souvent des difficultés à trouver des partenaires de jeu.
  • Les Clônes: Ou les personnages qui se ressemblent tous. Ce n’est pas forcément volontaire, mais il arrive régulièrement que les personnages créés aient le même type d’histoire, le même type de vie, et en tant qu’administrateur, on le ressent.
  • Le Surpuissant (ou la Surpuissante): Extrêmement agaçant pour les autres joueurs, ce type de personnage est également appelé « Gros Bill » dans les communautés de joueurs. Concrètement, il est intouchable, voit tout, sent tout et lit même dans les pensées des autres personnages en jeu. Il est préférable d’éviter les combats avec eux, mais ne t’inquiète pas, il n’est pas autorisé à te tuer.
  • Le Salaud (la Garce): Pas mal joué, ce type de personnage est audieux et populaire. Il a, en général, une vie professionnelle où il peut humilier les autres, plusieurs conquêtes, voire plusieurs enfants. C’est un personnage qui n’a jamais su que travailler voulait vraiment dire. Bref, le genre de personnage que l’on adore detester. Attention, il reste un cliché à éviter malgré tout, car il créé beaucoup d’agacement autour de lui.
  • L’Incompris (ou l’Incomprise): Pour ma part, je l’ai un peu moins croisé que les autres clichés sur mes forums. C’est un personnage très compliqué à intégrer sur un forum. En effet, il n’aime  personne, se méfie de tout le monde, et comme son nom l’indique, il se considère comme quelqu’un d’incompris ou victime.

Voilà, tu as maintenant tous les outils pour pouvoir créer ton personnage. Il est assez compliqué de faire une généralité dans la création d’un personnage pour forum RPG, car chaque forum a son univers, et tu imagines bien, qu’un personnage de forum fantastique ne sera pas le même que sur un forum type université. J’espère que cet article t’as plu, et comme d’habitude, n’hésite pas à me parler de ton expérience, de ton ressenti ou tes questions sur le sujet. A très vite !

Il y a quelque temps que j’ai fait cette création Photoshop et celle-ci est l’une de mes préférées. C’est une photomanipulation faite à partir de plusieurs photos trouvées sur le web. Il est très rare que je travaille des modèles masculins, et ce, pour une raison simple, il est plus difficile d’en trouver que des modèles féminins.

Lorsque j’ai eu cette idée de création Photoshop, j’avais en tête quelque chose de celtique, avec une touche de magie et des runes qui brilleraient dans la nuit. J’avais très envie de faire quelque chose de sombre, mais aussi de magique. Je voyais, dans ma tête, un paysage proche du bord de mer, sur une falaise, avec une croix, un oiseau, un homme portant une épée et un dragon.

L’une des plus grosses difficultés quand on fait de la photomanipulation ou de la création Photoshop, c’est de trouver les photos ou les images dont on a besoin. En effet, on a une idée en tête, mais il n’est pas toujours aisé de la mettre en oeuvre dans une création. Bien sûr, il y a bien d’autres difficultés, mais celle-ci est la toute première à surmonter.

Au niveau des difficultés liées à la création en elle-même, je peux te dire que j’ai pas mal tâtonné avant de réussir à faire les effets sur les runes, sur l’épée, mais aussi au sol. J’ai essayé pleins de choses avant de réussir à avoir les effets que je voulais.

De plus, j’ai dû également beaucoup jouer sur la transparence au niveau du dragon et des jambes de l’homme. J’avais déjà utilisé cette technique auparavant, mais je ne la maîtrisais pas vraiment . Pour y arriver, j’ai fait un masque de fusion, j’ai pris un pinceau avec une opacité réduite, et voici le résultat !

Evolution de la création

montage-photos-dragon-leblogdelagauffre

dragon-épée-runes-leblogdelagauffre

Et voilà, c’est l’ouverture officielle de la nouvelle version ! Après plusieurs semaines de travail intensif, le blog de la Gauffre est maintenant en ligne et fin prêt pour t’accueillir. Je suis heureuse de pouvoir aujourd’hui te proposer un blog terminé et cent pour cent à mon image.

Un changement majeur

Le principal changement au niveau du blog est la migration de celui-ci vers WordPress.org. Dès le départ, je me suis posé la question de faire le blog de la Gauffre sur WordPress mais je ne savais pas vraiment quel serait l’accueil du public vis-à-vis de mes articles. Cependant, je me suis très vite rendu compte des limites de Blogger et j’ai finalement migré le blog vers WordPress.org. Il faut savoir que c’est un véritable challenge pour moi, car je suis une véritable débutante sur WordPress (bien que j’ai déjà eu quelques bases grâce à ma formation de CM), mais je suis certaine que j’y arriverai.

Blog au contenu abouti

Je voulais te l’annoncer aussi, les pages du blog sont toutes créées et opérationnelles. Tu peux d’hors et déjà naviguer sur le blog sans risquer de tomber sur une page en construction. Bien sûr, le blog évoluera avec le temps, mais actuellement tu peux naviguer et trouver les informations dont tu as besoin. Je t’invite d’ailleurs à visiter la page « Qui suis-je? » si tu veux en savoir un peu plus sur le blog de la Gauffre et qui se cache derrière ce drôle de pseudo. De même, si tu le souhaites, tu peux me contacter par le biais de ce formulaire de contact et aussi découvrir mes blogs favoris.

On ne change pas une équipe qui gagne

Certes, le blog a changé d’adresse et de plateforme, mais le concept, lui, n’a pas changé. Je parlerai toujours de digital, de réseaux sociaux, mais aussi d’écriture, d’imaginaire et tout cela parsemé de touches d’humour. J’espère en tout cas que cette nouvelle version te plaira. N’hésite pas à commenter sous cet article ou à mettre un petit message d’encouragement, ça fait toujours très plaisir. De même n’hésite pas à me signaler les bugs éventuels que tu pourrais avoir.

C’est étrange, moi qui adore voyager je n’ai pas encore fait d’article sur mes voyages. Alors aujourd’hui je te propose de découvrir (ou de redécouvrir) une partie du Royaume-Uni que l’on connaît de nom mais qui reste un mystère pour bon nombre d’entre-nous: Le Pays de Galles, et plus précisément la côte nord tout à l’ouest du parc de Snowdonia. 

 

Snowdonia, où ça se situe ça en fait?

Parce qu’une carte vaut mieux que mille mots, voici celle du Pays de Galles avec l’emplacement du parc national de Snowdonia mais aussi l’endroit où nous étions. N’hésite pas à dézoomer pour voir un peu mieux l’emplacement de cette région du Pays de Galles sur le Royaume-Uni.

Quelques informations sur le voyage

Pour que tu comprennes un peu le contexte spécifique dans lequel nous étions, voici quelques informations sur notre voyage.
Nous sommes allés au Pays de Galles ma soeur, mon beau-frère et moi au milieu du mois d’octobre 2017 en voiture. Nous sommes arrivés en plein ouragan Ophelia ce qui fait que le ciel sur les photos est parfois un peu bizarre tout comme l’atmosphère des lieux.
Notre logement était situé à Minffordd, un village pas loin de Porthmadog. Nous sommes passés par Airbnb pour le trouver et sommes très bien tombés. La propriétaire était très sympa et avait même tout prévu pour que l’on passe le meilleur séjour possible. Elle nous a également bien renseignés sur la région pour les visites, restaurants et commodités.
Nous sommes restés une petite semaine et avons parcouru au maximum douze kilomètres autour de l’endroit où nous étions principalement à cause des dégâts liés à l’ouragan. Cependant, il faut noter que lorsque l’on est dans ce coin, on n’a pas besoin de beaucoup bouger pour faire des visites. Une chance car les routes sont très dangereuses de ce côté du Pays de Galles.

Visites et découvertes

Un village surprenant: Portmeirion

Ce village est une véritable curiosité. En effet, lorsque l’on se balade dedans on a plus l’impression d’être dans un village de la côté d’Azur qu’au Pays de Galles. Et pourtant … il est bien situé sur la côte dans une baie gigantesque absolument magnifique.

Pour ceux qui connaissent, Portmeirion est le lieu de tournage de la série « Le prisonnier » avec Patrick McGoohan. D’ailleurs il y a une visite guidée spécifique à faire dans le village. Nous ne l’avons pas faite car nous ne connaissions pas la série.

portmeirion-voyage-la-gauffre

Il faut savoir que l’accès au village est payant mais personnellement j’ai trouvé que ça en valait le coup. De Minffordd on peut y aller à pied, ce n’est pas très loin. Par contre, si l’on a besoin de prendre la voiture, il y a un grand parking pour se garer ainsi que quelques boutiques et restaurants une fois que l’on est à l’intérieur. Il faut compter plusieurs heures de visite si l’on fait le village et ses alentours.

portmeirion-photos-leblogdelagauffre

 

Harlech castle

Harlech-caslte-photos-leblogdelagauffre
Cette région du Pays de Galles possède plusieurs châteaux en ruine comme celui-ci et l’histoire de ces châteaux est vraiment intéressante à connaître. D’ailleurs, la France a joué un grand rôle dans les guerres entre l’Angleterre et le Pays de Galles.
Situé face à la mer d’Irlande, le château d’Harlech est en ruine mais il est vraiment magnifique. Il a été mis en scène de manière très ingénieuse et regorge de surprises. C’est une visite qui peut convenir à toute la famille. Il semblerait que le château abrite un dragon … mais chut, je ne t’ai rien dit.
Juste à côté du château, on peut voir une statue qui personnellement m’a fait froid dans le dos. Cette statue représente une scène liée à l’histoire du château et de la région. Elle représente également la cruauté des princes de l’époque. Harlech est également un village gallois sympa à visiter.

 

Criccieth

Que ce soit le château ou la petite ville, c’est un endroit à visiter si l’on va sur la côte du Pays de Galles. Situé au bord de la mer d’Irlande, le village comme le château nous offre de superbes paysages et une ambiance unique.
Criccieth-castle-voyage-leblogdelagauffre
Je parle de village mais on peut sans problème parler de petite ville. Nous nous sommes garés sur le bord de mer, c’est plus simple, puis nous nous sommes rendus dans la ville. Bon je dois te dire, comme partout dans la région, ça grimpe ! Que ce soit pour accéder au château ou à la ville !
Le château se trouve sur les hauteurs de la ville et il faut encore grimper un peu pour y accéder mais la vue est magnifique. Il y a un petit musée qui retrace l’histoire de la région et du château. Ce château a vécu plusieurs constructions mais sur très peu de temps, en effet il n’a connu que trois rois. Incroyable quand on voit le boulot que ça devait être à l’époque.
Les trois époques du château sont visibles sur les ruines car les pierres utilisées n’étaient pas les mêmes à chaque fois. Bien qu’il soit en ruine, on arrive à imaginer un peu comment ça pouvait être du temps de sa splendeur. L’intérieur du château est aussi très sympa bien que très aéré.
Criccieth-wales-leblogdelagauffre

Quelques bonnes adresses

Parce que voyager c’est aussi profiter et goûter les spécialités locales, je te propose quelques bonnes adresses dans cette région du Pays de Galles. 
 
  • The Big Rock Cafe: Situé à Porthmadog c’est une adresse où l’on peut bien manger, local et pas trop cher. Le Big Rock Cafe c’est aussi une décoration super sympa et une ambiance familiale. Pour moi c’est un incontournable.
  • Castle fish & chips: Il se trouve pas très loin du château, d’où son nom, à Criccieth et nous a été chaudement recommandé par notre hôte. Et franchement c’était excellent ! On peut manger sur place ou prendre son repas à emporter. Attention cependant, c’est une adresse très populaire et il peut y avoir pas mal d’attente suivant le moment où l’on passe.
  • Cadwaladers: Une très bonne marque galloise pour les gourmand(e)s ! Spécialiste des glaces « made in Wales », ils sont incontournables au Pays de Galles et en Angleterre. Originaires de Criccieth, ils y ont bien sûr une boutique. A tester si tu y vas !

Diolch ! (Merci)

Voilà c’est la fin de ce petit voyage au pays des légendes et des paysages à couper le souffle. L’escale fut de courte durée mais je te promets que je te présenterai très bientôt une nouvelle destination que j’apprécie tout particulièrement. En attendant, n’hésite pas à me dire si tu as déjà visité le Pays de Galles ou si ça te plairait d’aller y faire un petit tour. 

Aujourd’hui je te propose un article qui sort un peu de ce que j’ai l’habitude de proposer sur le blog de la Gauffre. Cet article va te donner des informations sur qui je suis et quelles sont mes habitudes. C’est une idée de Kidefring. Elle propose un nouveau tag nommé « Vendredi 13 » et ce tag consiste en l’écriture d’un article sur nous-même et nos habitudes. Si tu veux en savoir plus, je t’invite à aller sur son blog et à lire l’article « Vendredi 13 – Une journée presque comme les autres« . 

Treize petites choses sur moi

  1. Je suis brune et j’ai les cheveux aussi longs que sur la photo au dessus (mais ce n’est pas moi).
  2. J’ai une lapine de trois ans qui se prénomme Guimauve. Elle est noire et blanche et je l’adore.
  3. Je suis une multi-passionnée. En gros j’ai beaucoup de passions, mais vraiment beaucoup, dont certaines se regroupent (l’écriture, les langues étrangères, le chant, le graphisme, le web design, les forums RPG, les réseaux sociaux, le blogging, la photographie …).
  4. Je parle l’anglais couramment ainsi que l’allemand et le russe (mais pas couramment pour ces deux là).
  5. Je suis extrêmement curieuse intellectuellement. Si je n’ai pas une réponse à une question que je me pose, il est tout à fait possible que ça m’empêche de dormir pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que j’ai la réponse.
  6. Mon cerveau ne se met jamais en pause même pas la nuit.
  7. Je me balade toujours avec un carnet dans mon sac pour noter les idées que je peux avoir. Je note également certaines de ces idées sur une application de mon téléphone.
  8. Pour moi rien n’est tout blanc ou tout noir; le monde est composé de différentes nuances de gris (plus ou moins claires et foncées).
  9. Lorsque j’ai une idée en tête je ne peux pas me concentrer sur autre chose.
  10. J’écris un livre fantastique où le concept manichéen n’est pas présent.
  11. Je suis assez maladroite et ai souvent la poisse lorsque j’entame un nouveau boulot. Par contre, après quelques jours, la tendance s’inverse.
  12. Je suis amatrice de vin, de bière et de whisky (avec modération bien sûr mais parfois toute seule aussi).
  13. Je suis une très mauvaise menteuse et suis incapable de draguer qui que ce soit.

Treize petites actions qui rythment mon quotidien

  1. Je ne me lève que très rarement juste après la première sonnerie de mon portable. En règle générale, je le laisse sonner entre 4 et 6 fois avec 8 min entre chaque sonnerie (oui je sais ce n’est pas bien).
  2. A mon levé, je regarde les notifications de mon portable mais ne réponds quasi jamais aux SMS à ce moment-là.
  3. Une fois debout, je vais voir ma lapine et lui ouvre les volets.
  4. Je passe de très nombreuses heures sur ordinateur.
  5. Je regarde peu la télévision mais la mets souvent en arrière plan pour avoir un fond.
  6. Je garde toujours une demi-heure dans ma journée pour écouter de la musique (et chanter mais chut).
  7. Je passe au moins une heure dans ma journée avec ma lapine pour jouer avec elle.
  8. J’aime cuisiner même si je ne fais pas de grands plats.
  9. Je regarde mes mails une bonne dizaine de fois par jour.
  10. J’écris. Que ce soit pour mes forums, mon roman, mon blog ou les réseaux sociaux.
  11. Je fais du graphisme. Que ce soit pour les réseaux sociaux, mon blog, mes forums ou encore pour le plaisir de faire des photomontages.
  12. J’étudie. Je fais des formations en ligne pour découvrir de nouvelles choses et développer mes compétences dans le digital.
  13. Je rêveimagine et ce à n’importe quelle heure de la journée.

Treize objets qui sont dans ma wish-list

N’étant pas quelqu’un de matérialiste, j’ai eu du mal à répondre à cette question mais j’ai quand même trouvé mes treize objets après une semaine de réflexion ^^
  1. Une robe pin-up, comme dans les années 50, dans des tons pastels.
  2. Un haut aux motifs celtics.
  3. Un second haut aux motifs un peu plus abstraits.
  4. Une tablette graphique.
  5. Une robe à dentelle.
  6. Un long collier dans les tons clairs.
  7. De nouvelles boucles d’oreilles.
  8. Quelques chocolats de qualité.
  9. Un nouveau livre en anglais. J’aimerais trouver les Agatha Christie.
  10. De nouveaux jouets pour Guimauve.
  11. La Creative Cloud de chez Adobe.
  12. Un nouveau carnet pour noter ce qui me passe par la tête.
  13. De nouvelles ballerines.

Treize participant(e)s que je propose

Sur cette partie je te laisse libre si tu le souhaites de rejoindre le tag du « vendredi 13 » ou non. Je n’aime pas beaucoup proposer des personnes sur ce genre de chose, mais n’hésite pas à me laisser un commentaire si tu as envie de participer, je te rajouterai avec grand-plaisir.

Dorothée Quennesson

Tu peux également me laisser un commentaire si tu as envie d’échanger sur mes petites habitudes ou sur les petites choses que je t’ai dévoilé. 

Lorsque l’on demande à la plupart des personnes que l’on connaît si ils connaissent Pinterest et/ou si ils l’utilisent, la réponse est très souvent non. C’est bien dommage, car Pinterest est un réseau social puissant qui peut vraiment être intéressant pour les blogueurs mais pas que …

Qu’est-ce que Pinterest?

Pinterest est un réseau social qui fête cette année ses 8 ans. Et oui, déjà ! Fondé en 2010 par Ben Silbermann, ancien employé de chez Google, et Paul Sciarra, Pinterest est un réseau social où l’image et le visuel sont primordiaux. En effet, ce sont les images qui s’affichent lorsque l’on fait une recherche, et non les liens.
Concrètement, comme pour tout réseau social, il est nécessaire de créer un compte pour utiliser le service. Une fois inscrit, l’utilisateur peut créer des collections d’images. Une collection est appelée « tableaux » et une image est appelée « épingle ». Les autres utilisateurs peuvent ensuite s’abonner à un compte ou bien s’abonner à l’un ou plusieurs tableaux de ce compte.
Il est possible de créer des épingles de trois manières différentes:

 

  • Par le biais d’un bouton « Pin it » présent sur un site internet.
  • En téléchargeant l’extension de navigateur « Pinterest ».
  • En ajoutant directement sur son compte une image.
Une fois qu’une image a été téléchargée sur Pinterest, il est possible d’ajouter une légende à ton épingle. A l’intérieur de cette légende tu peux bien sûr y mettre du texte mais aussi renvoyer ton épingle vers une page internet. Et c’est là que la puissance de Pinterest se dessine.

Pourquoi utiliser Pinterest?

Grâce au renvoi vers une page internet, Pinterest est un réseau social incontournable pour se faire connaître. Que l’on soit blogueur, vendeur professionnel ou freelance, ou bien que l’on ai juste envie de faire connaître ses créations, Pinterest est une formidable opportunité.
En effet, il suffit de poster une photo de ses créations (ou ses créations sous forme d’images), d’y ajouter une légende pertinente, quelques hashtags, et le lien vers son produit, sa page ou son site, et le tour est joué.
Les visiteurs et les utilisateurs de Pinterest feront ensuite leurs recherches et si votre épingle est pertinente avec ces dernières, elle apparaîtra.
Pinterest est un réseau social qui ne nécessite pas beaucoup de temps. Ce qui peut vraiment prendre du temps par contre, c’est la création des visuels. En effet, plus votre visuel sera travaillé et attrayant, plus votre épingle sera susceptible d’être ajoutée à un tableau par les utilisateurs.

Quelques conseils pour utiliser le réseau

Le premier conseil que je pourrais te donner c’est de t’inscrire sur Pinterest. C’est tout bête je sais mais pas mal de personnes se disent que ça ne vaut pas le coup, je pense au contraire que ça en vaut vraiment le coup.

Le second conseil est de vraiment travailler tes visuels mais aussi et surtout y mettre ta patte. Il est important que tes visuels te ressemblent et ne ressemblent pas à tous les autres, ça permet de te différencier.

Le troisième et dernier conseil que je pourrais te donner c’est de prendre quelques minutes dans ta journée pour créer des tableaux et y ajouter des épingles. C’est une façon simple d’avoir de nouveaux abonnés.

Et toi alors, est-ce que tu utilises Pinterest? Qu’en penses-tu? De plus, le réseau social a changé d’apparence et de nouvelles fonctionnalités sont apparues. Que penses-tu de cette nouvelle version?

Voilà plusieurs années que j’ai commencé cette merveilleuse aventure qu’est l’écriture d’un livre fantastique. C’est une vraie aventure et celle-ci s’accompagne de doutes et d’incertitudes. Entre le syndrome de l’imposteur, la peur de ne pas aller au bout et les complexités liées à l’écriture même du livre, il est parfois compliqué de tenir la barre et d’avancer aussi vite que l’on voudrait.

Le syndrome de l’imposteur

Je suis sure que si toi aussi tu t’es déjà posé la question d’écrire un livre ou que tu t’es lancé dans cette aventure, tu as déjà ressenti ce syndrome. Tu sais cette petite voie intérieure qui ne cesse de te dire que tu n’es pas fait pour ça ou que tu n’arriveras jamais au bout parce que tu n’es pas écrivain.
Tout écrivain le ressent ou l’a ressenti un jour dans sa vie, même le plus chevronné. On a beau se dire que l’on y arrivera, elle persiste et nous freine dans notre élan.
Il faut réussir à lui clouer le bec et continuer sur notre lancée. Pourquoi se dire que l’on n’y arrivera pas? Il n’y a pas de raison, et même si réellement on n’y arrivait pas, ça n’a pas d’importance car on n’aura pas de regret, on aura au moins essayé. Et ça, tout le monde ne le fait pas.

Le fantastique, où tout est permis

Si j’aime écrire des histoires fantastiques c’est en grande partie parce que l’on peut faire ce que l’on veut. On peut tout faire et tout imaginer. Les seules limites que l’on a sont celles de notre imagination. Pour moi le fantastique est synonyme de liberté.
Le fantastique nous permet de dépasser les codes et les contraintes liés à la réalité. Alors, oui je parle de fantastique mais je sais que ce n’est pas vraiment le terme adéquat. Bien sûr il ne s’agit pas du registre littéraire mais bien du fantastique au sens « merveilleux ».
En gros, tu veux faire un chien rose avec des petits pois verts se baladant dans les rues d’une ville souterraine où l’humanité est asservie par des oiseaux du paradis? Personne ne peut t’en empêcher. C’est vrai que l’on a du mal à imaginer ce type de scène dans un roman réaliste.

Les difficultés liées au fantastique

Il faut cependant être honnête, écrire un livre où l’imaginaire a une grande importance n’est pas aisé du tout. La liberté d’écriture n’est pas toujours simple à gérer, car même si on est libre, on se doit de rester logique dans ce que l’on écrit.

En effet, si nous n’avons pas de règle à suivre dans l’écriture de notre roman, il faut tout de même que notre univers soit harmonieux bien qu’il suive ses propres règles. Et pour ça, il faut absolument que l’on créé ces règles.

Un univers fantastique ne suit pas la réalité mais il doit tout de même avoir un fil conducteur et les différentes scènes du roman doivent être en cohérence avec l’univers que l’on a créé. Pour te donner un exemple, on ne peut parler d’un héro n’aimant pas le poisson, puis, dans le chapitre suivant, le faire se délecter de la chair d’un saumon sauvage.

Je pense que c’est sans doute la partie la plus compliquée dans la création d’un univers. Rester cohérent et logique dans ce que l’on écrit n’est pas simple car il faut se souvenir de tout ce que l’on a écrit auparavant, dans les moindres détails, car un lecteur, lui, trouvera l’incohérence.

Et toi? As-tu déjà entamé l’écriture d’un livre? Que ce soit fantastique ou tout autre écrit. N’hésite pas à partager ton expérience ici et ton ressenti. 

Pin It